10 idées reçues sur l’infidélité

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

catégorie : Chiffres-clés

10 idées reçues sur l’infidélité

Les hommes sont moins fidèles que les femmes…C’est uniquement pour le sexe…ça détruit forcément un couple…Gleeden vous fait découvrir les idées reçues les plus ancrées de notre époque.

1. C’est purement sexuel


Le sexe peut en effet être une des raisons de l’infidélité. Mais ce besoin s’accompagne forcément d’autre chose. Qu’il s’agisse d’un manque dans le couple, d’un besoin d’érotisme, d’évasion, d’une envie de tester son pouvoir de séduction, de rajeunir ou encore de la peur d’exprimer à l’autre ses propres désirs, beaucoup de raisons peuvent amener quelqu’un à l’adultère. La frustration au lit est bel et bien un argument de taille pour aller voir ailleurs, mais l’infidélité peut se produire même dans des couples les plus épanouis sexuellement. En général, les hommes comme les femmes, ne cherchent pas simplement du sexe dans une relation extra-conjugale, mais de la tendresse, de la complicité, une écoute, un contact humain.

2. Les hommes trompent plus que les femmes


Perdu ! Si cette phrase ne choquait personne il y a vingt ans, aujourd’hui elle n’est plus du tout d’actualité… Finis les vieux clichés misogynes ! Les femmes prennent leur revanche et s’assument pleinement. Les statistiques le prouvent, elles sont de plus en plus nombreuses à se libérer de toute pression sociale dans le but de s’épanouir et ce, sans culpabilité aucune ! Messieurs, on vous aura prévenus !

3. Tromper veut dire ne pas aimer son conjoint


Pas forcément. Chaque situation est différente, mais il faut bien savoir que l’infidélité n’est pas le contraire d’aimer. Beaucoup d’infidèles aiment profondément leur conjoint mais ressentent pour autant le besoin d’aller voir ailleurs (pour le goût de la nouveauté, du plaisir de séduire et d’être séduit, d’enrayer la routine…) C’est le cas de 65% des Gleedeniens qui avouent ne pas vouloir quitter leur partenaire. Certains ont même besoin de ces aventures extra-conjugales pour continuer à apprécier leur quotidien et à aimer leur conjoint. La plupart des infidèles sont capables de passer à l’acte même en aimant profondément leur partenaire, et souvent leurs aventures ne remettent pas du tout en question leur couple. 58% des français pensent qu’il tout à fait possible d’aimer son conjoint tout en le trompant.

4. Trompeur un jour, trompeur toujours ?


Allons bon ! Un peu de sérieux ! Chaque individu est différent et par conséquent réagit différemment. L’adultère peut être aussi bien une passade dans la vie de quelqu’un tout comme un passe-temps récurrent. Mais les infidèles ne sont pas par définition infidèles toute leur vie. En effet, deux infidèles sur trois inscrits sur Gleeden disent pouvoir arrêter sans problème de tromper leur conjoint s’ils en ont envie.

5. Il faut toujours avouer son infidélité


Faux ! A moins que votre conjoint ait de gros soupçons voire des preuves… Le dire n’arrangera pas forcément l’histoire. Vous savez que cela risque de faire souffrir l’autre ? Alors à quoi bon ? N’est-ce pas une attitude égoïste que de faire souffrir l’autre pour soulager sa propre conscience ?

6. L’adultère détruit forcément un couple


Détrompez-vous ! Il arrive même qu’il en sauve…et plus que vous ne le croyez ! Comment ? Tout simplement en le rendant plus heureux : l’infidèle rentre comblé dans son foyer et partage ainsi son bonheur communicatif. De plus, souvent le fait de comparer permet de se rendre compte que l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs. Le conjoint et l’amant peuvent être complémentaires… 68 % de femmes inscrites sur Gleeden pensent que l’infidélité est le secret de la longévité de leur couple.

7. Moi, infidèle ? Jamais !


Et BIM !!! Ça vous tombe dessus sans l’avoir vu venir… Et non, cela n’arrive pas qu’aux autres, bien au contraire. Personne n’est à l’abri (et quelque part heureusement !) d’une rencontre inattendue, du retour d’une personne jamais oubliée, d’une période difficile où l’on cherche du réconfort… Ne jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau !

8. Quand on aime, on ne va pas voir ailleurs !


Et encore perdu ! Le cerveau est un des principaux organes sexuels de l’Homme. Les fantasmes et autres pensées sexuelles font partie de la vie quotidienne. Doit-on, sous prétexte d’être en couple, arrêter de regarder les autres, d’avoir envie de plaire, de se sentir désiré ? De plus, cette idée reçue fait place à un autre cliché : celui de penser que c’est la faute du trompé si son conjoint est un infidèle, de se sentir coupable et de se remettre en question. Le fait de tromper n’exclue pas forcément l’amour porté au conjoint. 53% - soit tout de même plus d'un Français sur deux - estiment qu'il est possible d'aimer son ou sa partenaire tout en lui étant infidèle.

9. On est malheureux en couple


Si on était vraiment si malheureux en couple, on partirait. Pas besoin d’être malheureux pour sentir qu’on manque de quelque chose. Notre vie peut nous convenir totalement mais manquer tout simplement d’un peu de piquant, de nouveauté. 62% des femmes sur Gleeden se disent épanouies dans leur mariage/couple.

10. Le conjoint trompé quitte forcément l’infidèle


Comme on dit, pas vu pas pris ! Dans le cas contraire, tout n’est pas perdu… Selon un récent sondage Ipsos, 62% des français seraient prêts pardonner une infidélité.