Quand les amours se conjuguent au pluriel…

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

catégorie : Culture

Quand les amours se conjuguent au pluriel…

Le film Happy Few, ode au désir et à la liberté du couple, est en salle depuis le 15 septembre.

Rachel travaille dans une boutique de bijoux. Elle rencontre Vincent à l’atelier de confection, est séduite par son franc-parler et décide d’organiser un dîner avec leurs conjoints respectifs, Franck et Teri. Les deux couples ont à peine le temps de devenir amis qu’ils tombent presque aussitôt amoureux. Sans l’avoir cherché, spontanément, les nouveaux amants deviennent inséparables. Ils avancent à l’aveugle dans leur passion, sans règles et sans mensonges. Ils prennent soin de garder le secret vis-à-vis de leurs enfants et tout continue, presque comme avant. Mais ce qui les lie les uns aux autres est tellement fort que la confusion s’installe.

On a aimé la manière dont Antony Cordier met en scène de manière décomplexée la quête du plaisir de ses protagonistes. Marina Foïs, Elodie Bouchez, Nicolas Duvauchelle et Roshdy Zem incarnent avec force cette expérience sentimentale, sexuelle et conjugale.

En 2010, il est possible d’être marié(e), heureux en ménage, et devouloir vivre autre chose. Qui n’a jamais désiré être surpris par la vie, emporté dans un tourbillon qui réveille?

Vivre pleinement sans tout remettre en question c’est encore possible, même s’il vaut mieux rester discret. Et si ce film éveillait vos désirs ? Poursuivez cette aventure au cinéma !