Infidélité sexuelle vs. Infidélité affective : qu’est-ce qui vous rend jaloux ?

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

catégorie : Actualités

Infidélité sexuelle vs. Infidélité affective : qu’est-ce qui vous rend jaloux ?

Jalousie féminine vs. Jalousie masculine : Gleeden vous présente le regard de socio-psychologues qui, au fil des années, se sont penchés sur la question de la jalousie dans les couples. Plusieurs écoles de pensée s’accordent pour montrer que les hommes sont sensibles à l’infidélité sexuelle, tandis que les femmes s’offusquent davantage lorsque l’infidélité est de l’ordre des sentiments.

Si la jalousie des femmes n’était pas la même que celle des hommes ? Les vingt dernières années ont vu fleurir dans les instituts de recherche en sociopsychologie, thèses et essais sur la jalousie. Deux principaux éléments déclencheurs de jalousie ont été identifiés : il s’agit de l’infidélité émotionnelle (qui a lieu lorsque le partenaire officiel tombe amoureux de quelqu’un d’autre) et de l’infidélité sexuelle (qui consiste à entretenir des rapports sexuels avec une autre personne que son partenaire officiel).

Le premier modèle qui a été développé par les chercheurs au début des années 1990 à ce sujet, est le modèle évolutionniste, avec pour chef de file David Buss. La théorie stipule que l’infidélité est ressentie de façon plus ou moins pénible, selon qu’on est un homme ou une femme : les hommes sont plus enclins à la jalousie lorsque l’infidélité est sexuelle car cette dernière augmente le risque de l’incertitude paternelle. (On comprend alors pourquoi les hommes tolèrent mieux l'infidélité quand leur compagne les trompe avec une autre femme)
En revanche, les femmes sont plus sensibles à l’infidélité émotionnelle car cela augmente le risque que l’homme, amoureux d’une autre, les abandonne, elles et leur progéniture pour aller vers cette autre.

Ce modèle a été l’objet de nombreuses critiques ; mais l’alternative majeure à ce raisonnement a été apportée par David DeSteno et Peter Salovey et leur hypothèse en deux étapes. Selon eux, les hommes et les femmes ne perçoivent pas l’infidélité de la même manière à cause de leur différences en termes de sociabilisation : les femmes ont tendance à penser qu’un homme peut faire l’amour avec une femme sans en être amoureux pour autant; mais que si un homme tombe amoureux d’une femme, il voudra forcément faire l’amour avec elle. Voilà pourquoi l’infidélité émotionnelle suscite davantage la jalousie des femmes.
A l’inverse, les hommes se disent qu’une femme peut très bien tomber amoureuse d’un autre homme tout en s’abstenant de relations sexuelles avec lui, cependant elle sera moins encline à faire l’amour avec une personne dont elle n’est pas amoureuse. C’est la raison pour laquelle l’infidélité sexuelle dérange davantage les hommes.

La jalousie dans un couple doit savoir être gérée. Pour certains, elle est bénéfique et met du piquant dans une relation.


Source: The Journal of Sex Research, Septembre 2011