L’infidélité contribue à la longévité du couple, qui a du mal à l’admettre

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

catégorie : Actualités

L’infidélité contribue à la longévité du couple, qui a du mal à l’admettre

Parlons d'infidélité avec Gemma...

« Pensez-vous pouvoir porter les mêmes vêtements toute une vie ou même pendant vingt, trente, ou cinquante ans, ou encore manger toujours la même nourriture pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner ? »

L'éloge de l’infidélité, p. 21, ch. 1, "Détournement de la pratique de l’infidélité: le couple fidèle à lui-même"
Rien ne peut faire plus bien au couple que de vivre une ou plusieurs aventures. Car le couple, avec le temps qui passe, devient une sorte de maison dont on connait tous les recoins, et dont il est impossible de sortir officiellement pour une éphémère évasion: le couple fidèle et exclusif, qui est le plus répandu, est basé sur un pacte de loyauté réciproque et exclusif.

Faire le choix de renoncer aux libertés de chacun appartient au couple lui-même. Peut-être aimerons-nous pour toujours la personne que l’on a choisi parmi toutes les autres, mais nous l’aimerons d’un amour calme, désormais tranquille, sans coup de cœur à son apparition, sans papillons dans le ventre à l’idée de le voir, sans volonté de nous montrer sous notre meilleur jour. C’est aussi vivre sans peur de déplaire, et sans le plaisir de deviner comment la soirée va se terminer, et qui fera le premier pas.

En bref, le couple, qui semble donner tant sur le plan de l’humain, qui nous permet de ne pas nous sentir seul comme des loups dans les steppes, dont souvent le seul but est d’avoir des enfants et de construire jour après jour les blocs stables d'un avenir commun, est cependant un espace où nous savons déjà comment cela va finir: « je serai avec toi et tu seras avec moi ». Point. Et si cela peut être rassurant pour la plupart, cela peut s’avérer trop souvent destructeur. Les êtres humains sont des animaux curieux et instinctifs, l'amour lui-même nait de l’intérêt pour une créature qui nous est étrangère, que nous ne connaissons pas dans l'intimité et de notre quotidien. La soif de conquête d'une personne aiguise notre imagination et nos désirs.

Être infidèle à un partenaire qui de « charmant étranger » est passé à « pantouflard partenaire de vie depuis des mois ou des années » est donc la seule chance que nous avons de revivre la magie des flirts tout en restant en couple. Un peu comme «un chien qui se sent revivre grâce à une course sans laisse ni propriétaire du parc, libre de profiter du soleil et du vent sur son museau, sur son manteau», nous serions infiniment plus heureux de retour vers le cocon familial, après s’être accordé une délicieuse, très privée et précieuse infidélité. Nous serions aussi plus affectueux envers notre partenaire officiel, notre soif innée pour quelque chose de nouveau ayant été satisfaite.

Saint Thomas d'Aquin a écrit: "Enlevez la fosse et le château deviendra un lieu malodorant", et il n'est pas difficile de voir le trou noir comme métaphore de l'infidélité et le château, métaphore du couple. Cette phrase nous permet d'arriver au point suivant : pourquoi l'infidélité, qui permet de survivre à l'ennui à des couples qui seraient abandonnés à eux-mêmes, et livrés à leur fin, est accusée par le couple lui-même d’être sa principale ennemie ? Tout cela arrive parce qu’admettre que l'infidélité est nécessaire contre l’immobilité du couple signifierait reconnaître que le couple n'est pas un endroit agréable où s’installer.

C’est un peu comme admettre ses fautes, mais essayer de les dissimuler, à la manière des membres d’un couple qui ne reconnaîtront jamais que l'infidélité est une évasion très agréable dans la cristallisation d’une existence où l’on doit vivre à deux, sans échappatoire.

Jean Genet a écrit que ceux qui n'ont jamais connu l'extase de l'infidélité ne savent rien de l'extase, et il avait raison. Mais ne le dites pas à votre partenaire, qui ne vous donnera jamais raison ! Réalisez-le de votre côté, et quand vous aurez entre vos mains un objet inexploré extérieur au couple, sachez profiter de l'extase sublime du moment.