Mariage et polyamour, c'est possible - le nouvel article de Lady Shagass

Inscription

Discrétion & Anonymat garantis !

Je m'inscris


Faites des rencontres extra-conjugales en toute discrétion !
Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les milliers de membres connectés près de chez vous !

News postée le 20/12/2017, catégorie : Actualités

Mariage et polyamour, c'est possible - le nouvel article de Lady Shagass

Chaque mois, Lady Shagass, fondatrice du blog desculottees, aborde un sujet différent avec la communauté Gleeden. Ce mois-ci, elle s'intéresse au polyamour à travers l'interview de Mélicieuse, polyamoureuse épanouie.

Connaissez-vous le polyamour ? C’est une forme de relation amoureuse qui consiste à avoir des relations amoureuses avec plusieurs personnes en même temps, chacune d’elles étant au courant de l’existence des autres relations et les acceptant. Mélicieuse et son mari sont libertins, mais seule Mélicieuse est polyamoureuse. J’ai voulu écouter sa façon de vivre le polyamour et c’est d’une voix douce et apaisée qu’elle a accepté de répondre à mes questions, laissant transparaître une sensibilité à fleur de peau et surtout un réel amour d’aimer.

Comment t’es-tu tournée vers le polyamour ?

Avec mon mari, nous avons eu deux enfants et très vite nous sommes juste devenus des parents. On a alors eu envie de se re-séduire et avons échangé sur des fantasmes qui nous ont donné envie. L’ouverture vers le polyamour s’est faite via la libertinage. Mais j’ai vite senti que je n’avais pas les même recherches de consommation sexuelle express que les autres libertins. J’ai beaucoup lu et la révélation s’est faite avec le livre Guide des amours plurielles de Françoise Simpère, qui m’a fait beaucoup de bien. Je suis également allée sur des sites de rencontres libertins, mais je ne m’y suis pas trop sentie à ma place, car je cherche avant tout des affinités plutôt qu’une attirance basée sur des photos. J’ai besoin d’être dans une intimité, dans un quotidien avec l’autre, de faire une vraie rencontre. Je trouve cela épuisant l’idée d’enchaîner des partenaires sexuels multiples, alors que c’est si beau de tomber amoureux, c’est une énergie qui me fait du bien. Sinon, je suis également allée quelques fois aux apéros de M.Chapeau (M.Chapeau organise des apéros où des polyamoureux ou curieux du polyamour peuvent se rencontrer et échanger à Paris NDLR).

Comment rencontres-tu tes amoureux ?

Je passe souvent par des sites de rencontre ou alors cela peut arriver au boulot. Je ne vis pas à Paris, donc j’imagine que cela limite aussi les opportunités. La première fois que j’ai rencontré quelqu’un, c’était sur le forum du site Roomantic. Nous avions commencé à discuter puis nous nous sommes échangés des messages en privé avant d’avoir envie de se rencontrer. Mon mari était bien sûr au courant, j’avais besoin qu’il me donne son feu vert. Dans mon couple, on parlait beaucoup et cela nous a aidé. La communication est vraiment une clé pour que le couple tienne, même si comme dans toute relation il y a des hauts et des bas.

Le polyamour, n’est-ce pas un moyen d’être fidèlement infidèle ?

Je ne trouve pas. Dans une infidélité, l’amant est toujours caché au mari, il y a une forte notion de dissimulation. Le polyamour implique que tout le monde soit au courant des relations existantes et les accepte. Ce sont vraiment deux choses très différentes pour moi. Plus que la transparence, je dirais qu’une des valeurs fondamentales du polyamour, c’est la clarté. Il faut être clair les uns avec les autres.

Dirais-tu qu’être polyamoureuse est un remède contre la jalousie dans le couple ?

Cela peut arriver que mon mari ait une crainte quand il voit qu’une relation peut durer. Cependant, chacun a sa responsabilité dans une relation comme cela. Il ne faut surtout pas que l’autre se sente exclu par exemple. Mon mari sait que je ne le quitterai pas même si je suis bien avec quelqu’un d’autre. L’exclusivité sexuelle et sentimentale ne définissent pas notre couple. Le polyamour a eu un côté libérateur pour moi. Mon mari fait aussi des rencontres de temps en temps; et ne plus avoir peur de perde l’autre parce qu’il partage une sexualité avec quelqu’un d’autre m’a donné confiance en moi. C’est la possibilité de pouvoir s’abandonner sans avoir peur d’être abandonné, même si cela n’empêche pas d’avoir toujours peur de perdre l’autre en amour. Ce sentiment de confiance se construit peu à peu et je dirais que le meilleur allié est le temps.

Et avec tes autres amoureux, comment cela se passe-t-il ?

Ce n’est pas forcément simple, car à chaque fois ils sont célibataires tandis que je suis en couple. D’ailleurs, à chaque fois je me retrouve dans une sorte de relation exclusive, dans le sens où mes amants ne supportent pas l’idée de m’imaginer avec quelqu’un d’autre que mon mari. Ils veulent toujours rester l’unique amant. Un jour, j’ai dit à mon mari que je souhaitais dire « je t’aime » à quelqu’un d’autre et à partir du moment où mon amant et moi avons exprimé ces mots entre nous, celui-ci est rentré dans les carcans classiques de jalousie, de possessivité. Cette histoire n’a pas trop duré du coup. Néanmoins, je vis de belles histoires quand elles arrivent, avec le cœur qui bat fort et une vraie beauté de l’instant.

Tu es donc polyamoureuse et heureuse ?

Oui, je suis heureuse dans mon couple et j’ai besoin de cette stabilité pour pouvoir m’ouvrir. Ce sont des changements dans la relation de couple qu’il faut réussir à accepter. Dans la vie, il est souvent dur d’oser exprimer ce dont on a envie et le polyamour me le permet. Je n’ai pas la prétention de dire que c’est le choix idéal de vie, mais c’est celui qui nous correspond actuellement.



lady-shagass.png